Accueil » Carnet de voyage » Belgique » Visiter Charleroi en 1 journée

Visiter Charleroi en 1 journée

Après avoir passé quelques jours à Bruxelles (je vous raconte tout ici), mes envies de Belgique n’ont fait que grandir ! C’est donc tout naturellement que je suis partie à la découverte d’autres villes belges. Aujourd’hui, je vous emmène visiter Charleroi !

Charleroi tag street art

De Charleroi, je ne connais que…

L’aéroport ! Hé oui, Charleroi fait partie de mes aéroports de départ (avec Lille et Bruxelles). A partir de Charleroi, de nombreuses compagnies low-cost offrent des vols un peu partout en Europe à des prix défiant toute concurrence…

Alors lorsque je suis partie visiter Charleroi, j’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre…

Visiter Charleroi, au coeur d’une balade Urbex

Je commence ma journée par une petite balade Urbex le long du chemin du Hallage. Sur près de 4 km, les guides de la ville annoncent 4 km de street-art. Autant rétablir la vérité, sur ce chemin qui longe la Sambre, il n’y a que quelques oeuvres de street-art à Charleroi. Elles sont présentes sur un pan de mur entier sous forme de 4 tableaux gigantesques. Ce n’est pour moi, pas le meilleur spot pour visiter Charleroi et admirer les oeuvres de street-art. J’en parle dans la suite de cet article…
Urbex charleroi hallage
Urbex charleroi usine hallage
Pour y arriver, il faut rejoindre Marchienne-au-Pont, une petite commune proche de Charleroi, pour suivre ce petit chemin vers la gare de Charleroi. Ce sont néanmoins des fresques très impressionnantes et vraiment sympas. Mais une fois que vous les avez vues, inutile de continuer car il n’y a plus d’oeuvres. Pour les amateurs de street-art, je vous conseille d’admirer la fresque une première fois depuis ce chemin, puis de rejoindre l’autre coté du fleuve pour les voir de loin et apprécier l’ensemble du mur.
fresque charleroi quai chemin du hallage
fresque chemin du hallagde Charleroi
Pour les fans de découvertes urbaines, je vous invite à continuer de visiter Charleroi via la balade Urbex au coeur des usines immenses, désaffectés et laissées tel quel au milieu de la ville. Quelques usines sont toujours en action mais la majorité sont au point mort. Je n’ai pas pu entrer dans l’une d’elles mais la vue de l’extérieur est déjà magnifique ! Les structures qui s’emboitent parfaitement et l’esprit « à l’abandon » donne envie de redonner vie à ces lieux avec quelques photos.
chemin du hallage urbex charleroi
C’est la pluie qui me fait rentrer au pas de course à la voiture. En effet, le climat à Charleroi peut vite tourner du grand soleil à la pluie battante ! Autant être bien équipée : parapluie, Kway, vêtement de rechange…

La culture street-art à Charleroi

Pendant ma balade urbex, j’ai eu le temps de flaner et d’observer les deux cotés de la Sambre. J’avais donc aperçu de nouvelles oeuvres de street-art à Charleroi et notamment un tag immense « Charleroi » apposé sur un mur.
Urbex charleroi usines
C’est donc avec la voiture que je rejoins l’une des grandes artères de la ville qui offre à la fois des oeuvres de street-art sur des murs entiers mais aussi un autre aperçu des bâtiments Urbex vus précédemment et surtout de la grande fresque du chemin du halage.
Hallage Charleroi street art
Sur la route, je passe devant le Rockerill. Il s’agit d’une friche industrielle qui a été reconvertie par des artistes en salle de concert, centre de culture alternative et ateliers d’artistes. Malheureusement, il est fermé. J’en profiterai pour le découvrir lors d’une prochaine visite de Charleroi ! Je pense que ce doit être un belle exemple de réhabilitation des structures industrielles sans pour autant perdre leur charme…
Street art Charleroi quai
En continuant la rue, je retrouve le Tag Charleroi, encore plus grande vu de près ! Le coté très pratique, c’est de pouvoir garer la voiture sous le métro/tram aérien et de prendre des photos tranquillement, entre deux passages de voitures ;). N’oubliez pas de vous retourner pour admirer l’immensité des fresques du quartier Urbex.
Street Art Charleroi Centre ville
Street art Charleroi centre
Je continue ma découverte de la ville en rejoignant le centre-ville. Malgré les travaux entrepris, qui détruisent malheureusement des oeuvres, il reste de très jolis dessins à découvrir dans le centre-ville. N’hésitez pas à demander aux commerçants de la ville car l’office du Tourisme ne les référence pas (grave erreur à mon sens).
quai street art charleroi
StreetArt Charleroi

Visiter Charleroi et ses musées : BPS22 et musée de la Photo.

A la découverte du BPS22

Entrée BPS22
BPS22 Charleroi facade

La pluie aidant, je décide de me réfugier dans les musées de Charleroi pour continuer à mieux appréhender la ville. Je commence par le BPS22. Il s’agit d’un musée d’art contemporain, fraîchement réhabilité dans un bâtiment qui date de l’exposition universelle ! Gros avantage, le parking gratuit juste devant le musée et la rue que j’emprunte pour le rejoindre : sur chaque rond-point, on est accueilli par un personnes de BD, de Boule et Bille à Lucky Luke… L’effet est vraiment sympa !

Boule et Bill Charleroi stade BD
Le BPS22 représente tout ce que j’aime dans les musées : des espaces modernes dans des structures anciennes qui ont su garder leur charme. Ici, les pièces sont immenses, notamment le hall principal qui permet à tous les artistes, même ceux qui créent des structures et des installations, de s’exprimer sans contrainte de plage ni de hauteur !
BSP22 Oeuvre musée
Le musée BPS22 vient d’ouvrir un nouvel espace au style loft blanc. C’est immense et magnifique. Les oeuvres prennent alors toute leur ampleur et les visiteurs sont plongés dans un cocon plus chaleureux que dans les musées « classiques ». L’ambiance qui règne dans le bâtiment pendant ma visite est reposante et calme : en effet, il y a peu de monde. Les jours d’affluence, les espaces ouverts peuvent vite devenir très bruyant, sachez-le !
Salle Blanche BPS22 Charleroi
Concernant les expositions, on y trouve autant des tableaux que des installations, des vidéos ou des exhibitions. Il n’y en a ni trop ni pas assez, suffisamment pour faire un tour sympa dans les espaces sans s’y perdre.
Musée BSP22 Charleroi Film

La cafétéria du BPS22

Mon coup de coeur revient tout de même à l’espace cafétéria du BPS22 qui surplombe la salle principale. D’en haut, on a une autre vue sur les oeuvres et donc souvent, une nouvelle interprétation. Cet espace permet également de mieux se rendre compte de la structure du bâtiment et de la réhabilitation énorme qu’il a subi. Un espace majestueux qui vaut vraiment le coup d’oeil !
Hall principal BPS22

Le musée de la Photographie m’ouvre ses portes

Je continue dans les musées qui « ont de la gueule » avec le musée de la Photographie qui se trouve en dehors de la ville (véhicule obligatoire). Ici, pas de structure métallique réhabilitée mais un cloître complètement conservée et restauré pour accueillir diverses expositions. On est très loin des oeuvres de street-art à Charleroi découvertes le matin même.
Cloitre musée de la photo charleroi
 L’ambiance y est beaucoup plus lourde avec notamment les pierres apparentes et le magnifique jardin sur l’un des cotés. Lors de mon passage, j’ai davantage apprécié les expositions temporaires dans les pièces proches de l’entrée comme une salle entière avec des éléments qui perdent un partie de leur couleur avec le temps ou encore un témoignage poignant sur la révolution arabe.
 Intérieur musée Photographe Charleroi
A l’étage, un parcours découverte de la photographie et de la lumière a été mis en place pour les enfants avec des expositions simples et des expériences didactiques. Des concepts sympas à découvrir même pour les grands enfants !
Cloitre musée de la photo charleroi
Musée de la photographie Charleroi
C’est dans le parc du musée que nous avons découvert l’envergure du bâtiment. La vue sur la structure qui lie modernité et ancien est vraiment à ne pas rater.
Terrasse musée de la photographie Charleroi
Jardin musée de la Photo Charleroi

patio intérieur musée de la photographie charleroi

5 (1 vote)

A propos de Elodie

Elodie

Je m’appelle Elodie et je suis l’auteure de ce blog voyage féminin. Véritable blonde connectée et passionnée d’architecture moderne, suivez-moi dans mes expériences et mes carnets de voyage sans oublier mes conseils et astuces pour voyager !

Dans la même catégorie

Ostende Ou manger ou dormir

Ostende : où dormir, où manger ?

Où dormir à Ostende ? Mon coup de coeur pour un hôtel avec vue sur la mer ! Où manger à Ostende, les 4 coups de coeur pour se faire plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *