Accueil » Carnet de voyage » Chine » Quelques jours dans le Sichuan : Tagong, mon coup de coeur

Quelques jours dans le Sichuan : Tagong, mon coup de coeur

Je continue mon voyage en Chine (s’il vous manque des épisodes, c’est tout en bas que ça se passe). J’arrive maintenant dans une région beaucoup moins touristique que les grandes villes découvertes précédemment. Le Sichuan est une région montagneuse à l’Ouest de la Chine, pas très loin du Tibet. J’ai décidé d’y passer quelques jours.

Depuis Chengdu, il est très facile de rejoindre d’autres villes du Sichuan et ainsi découvrir les paysages inimaginables qu’offre la région. Bien loin de ce qu’on imagine de la Chine !

Tagong, 3000m d’altitude : mon plus gros coup de coeur en Chine !

Je commence par rejoindre Tagong, une toute petite ville (ou un gros village en fait) perchée dans les montagnes du Sichuan. Depuis Chengdu, pas de trajet direct. Je rejoins donc Tagong en passant par Kangding. Le trajet dure 8h au total (bus + mini-van). Mais il en vaut vraiment la peine, pour rejoindre les montagnes haut perchées !

J’y trouve alors des paysages de cartes postales qu’on a du mal à imaginer lorsqu’on évoque la Chine. Une population qui ressemble plus à des tibétains qu’aux chinois que j’ai déjà pu croiser auparavant. Et un cadre de vie qui permet de prendre son temps et de souffler un peu. On s’approcherait pas un peu du paradis ? Hé bien non !

Le mal de montagne 1 – Elo 0

S’il y a bien une chose pour laquelle je n’étais pas préparée pour ce voyage en Chine, c’est bien le mal des montagnes. Je n’en ai entendu parlé que quelques jours avant d’arriver à Tagong et pourtant… Arrivée en altitude, je suis prise d’un mal de tête incessant et d’une fatigue intense. Tous mes mouvements me paraissent insurmontables… Je suis touchée par le mal des montagnes. Pas de chance !

Montagne et drapeaux Tagong Sichuan Chine

La cause : une montée trop rapide en altitude (à plus de 3000m dans mon cas), sans laisser le temps à mon corps de s’habituer petit à petit à l’altitude. Lorsque la quantité d’oxygène est réduit, il est recommandé de monter par étapes. Mais ce n’est pas toujours évident lorsqu’on voyage.

Résultat : fatigue, maux de tête… Après quelques heures à rester au chaud, une bonne dose de paracétamol et une bonne nuit de sommeil, les symptômes se calment un peu. Mais je reste faible et très vite fatiguée.

Pour d’autres personnes, d’autres symptômes peuvent s’ajouter comme des nausées et vomissements, des pertes d’équilibre… Plus les symptômes sont nombreux et importants, plus il est urgent de redescendre par palier pour retrouver une altitude que votre corps accepte plus volontier.

Pour ma part, je décide donc de visiter Tagong très tranquillement. C’est plutôt une bonne chose car la ville semble vivre sur un rythme beaucoup plus tranquille que toutes les villes que j’ai connu. Au programme : balades dans des paysages préservés et hors du commun, visite d’un monastère bouddhiste…

Globalement, le mal des montagnes m’aura eu pendant 3 jours. Ensuite, le corps s’habitue et on retrouve une activité normale.

Découvrir Tagong et ses alentours

C’est donc avec un mal de tête incessant que je me balade dans les paysages de rêves de Tagong et ses alentours. Ici, rien de particulier à faire si ce n’est se balader dans les plaines à perte de vue et profiter de la vue.

Paysage glacee Tagong Sichuan Chine

Lorsqu’on imagine la Chine, on pense à l’industrialisation de masse, aux usines de production de Shenzhen et à l’urbanisation à outrance de Shanghai. Mais certainement pas à des paysages naturels et préservés (ou presque), avec des plaines sur des kilomètres, des montagnes aux neiges éternelles et aux chevaux sauvages…

Petites balades à Tagong

C’est pourtant ces paysages que j’ai découvert en arrivant à Tagong. Un mélange de rêve et d’irréel tant cela tranche avec la Chine que je venais de découvrir. Ici, tout est calme. A partir du moment où vous quittez la ville pour vous balader dans les plaines, plus aucun bruit. Si ce n’est le vent qui s’engouffrent dans les centaines ou milliers de drapeaux de prières installés un peu partout sur les collines. Un sentiment de bien-être, de repos et de liberté. En simple, une vraie bouffée d’oxygène.

Randonnée Tagong Sichuan Chine

Ici, pas besoin de plans ou de panneaux, toutes les randonnées se font directement dans les plaines, au milieu des chevaux et autres animaux de passage. Inutile de tracer un itinéraire, laissez-vous porter par votre découverte. Ici une superbe maison tibétaine, là un ensemble de drapeaux de prières, plus loin un monastère magnifique…

Monastere interieur Tagong Sichuan Chine

Tout est sujet à faire une petite promenade ! Et très bonne nouvelle, tout est plat (sauf si vous décidez de crapahuter dans les montagnes). Il est aussi possible de faire de jolis tours tout en restant dans les vallées. Plutôt sympa non ?

L’architecture de Tagong et de la région

Je découvre pour la première fois l’architecture tibétaine des maisons et autres constructions avec leurs façades et fenêtres colorées. Elles viennent réchauffer le paysage. Il y a comme un air de fête permanent tellement les couleurs sont vives sous le beau soleil qui m’accompagne. Bien souvent vides ou en travaux, elles laissent malgré tout un sentiment d’inachevé et un doute sur des villes fantômes…

Maison Tagong Sichuan Chine

Les moulins à prières sont partout et tous plus impressionnants les uns que les autres. C’est lors de ma visite du monastère de Tagong, que je reste subjuguée.

J’ai pu découvrir au cour de mon voyage en Chine, de nombreux temples et monastères bouddhistes (c’est la 1ère religion de Chine) mais mon expérience fut tout autre dans celui-ci. Situé sur la place principale de Tagong, l’intérieur est très commun et conforme à ce que j’ai déjà pu découvrir, les drapeaux de prières en plus qui lui donne un air de fête toute l’année.

Monastère Entree Tagong Sichuan Chine

C’est sur l’extérieur que j’ai fait ma plus belle découverte : le long de l’enceinte principale du monastère sont installés des centaines de moulins à prières. J’allais commencer à les faire tourner lorsqu’un moine âgé apparait au coin du monastère. Il entame sa tâche sur un rythme régulier et prend même plaisir à me montrer comment faire. Je tente de le suivre mais son rythme est trop rapide pour moi, je finis par le perdre de vue au coin du mur.

moine et moulins a prieres Tagong Sichuan Chine
faire tourner les moulins à prieres Tagong Sichuan Chine

Ces moulins à prières permettent de “diffuser” les prières à travers le vent et le son pour toutes les personnes aux alentours. Ils sont énormes et pèsent plusieurs dizaines de kilos chacun. C’est un sacré parcours que de tous les faire tourner lorsqu’on n’a pas l’habitude. Une belle découverte et une chouette rencontre tout en sourire et en regard.

Le climat de Tagong

C’est sous un soleil radieux que j’ai passé mes quelques jours à Tagong. Ici, lunettes de soleil obligatoires ! Mais détrompez-vous, il faut également être bien couvert car le vent souffle en permanence !

Drapeaux de prieres Tagong Sichuan Chine
Tagong Sichuan Chine Drapeaux de prieres

Lorsque le soleil se couche derrière les montagnes, c’est une autre histoire ! Les températures chutent en flèche. C’est alors qu’on apprécié le feu à bois de l’auberge pour se réchauffer, mais aussi le matelas chauffant et son sac de couchage pour passer une bonne nuit 😉

Où dormir à Tagong ?

Selon la saison, vous aurez plus ou moins de choix pour dormir à Tagong. En haute saison, de nombreux hôtels et guesthouses vous ouvrent leur porte. En dehors, il n’en reste que quelques-une.

Architecture Tagong Sichuan Chine

Pour ma part, j’ai choisi le Kampha Café and Arts Center. Il s’agit d’une petite guesthouse située sur la place de Tagong (au 1er étage d’une boutique). Avec ses 5 chambres et son style tibétain, il n’en fallait pas plus pour me convaincre. Tenue par un Tchèque et sa femme tibétaine, ils offrent des chambres au confort sommaire mais idéales pour quelques jours. Ils proposent également des plats locaux et internationaux, notamment les fameux burgers de Yak.

Gros coup de coeur pour la pièce commune avec le feu de bois pour se réchauffer, discuter avec les autres voyageurs et déguster les spécialités locales ! Une vrai bonne ambiance !

Et vous, connaissez-vous Tagong ? Que pensez-vous de la région du Sichuan ?

Retrouvez toutes mes escapades en Chine dans mon blog voyage !

Noter cette article

A propos de Elodie

Elodie
Je m'appelle Elodie et je suis l'auteure de ce blog voyage féminin. Véritable blonde connectée et passionnée d'architecture moderne, suivez-moi dans mes expériences et mes carnets de voyage sans oublier mes conseils et astuces pour voyager !

Dans la même catégorie

Mon premier trek (et surement le dernier) : les Gorges du Saut du Tigre !

C'est dans le Yunnan en Chine que j'ai réalisé mon premier trek : le Trek des Gorges du Saut du Tigre. Retour sur cette expérience et conseils pour ce trek.

2 Commentaires

  1. Bonjour, merci pour tes photos et commentaires, cela m’a aidé pour préparer mon trip. Je serais à chengdu le 19 avril, je pars en bus pour kangding et tagong, j’ai vu que tu as logé au kampo café, aurais tu leur mail pour que je réserve une chambre. Merci d’avance et encore bravo pour ton blog
    Françoise

    • Elodie

      Hello Françoise,

      merci pour ton soutien et tes encouragements ! Je suis ravie que mon article sur Tagong dans le Sichuan puisse t’aider dans tes préparatifs de voyage !

      Malheureusement, je n’ai aucun contact du Kampo Café. A voir sur internet si tu peux trouver quelquechose…

      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge