Accueil » Carnet de voyage » Vietnam » Tam Coc, un avant goût de la Baie d’Halong ?

Tam Coc, un avant goût de la Baie d’Halong ?

Je poursuis mon voyage au Vietnam par ce qu’on appelle sur place « la Baie d’Halong terrestre ». Concrètement, il s’agit de pics karstiques non pas au milieu de l’eau comme dans la baie d’Halong mais directement sur terre. Des formations rocheuses qui sortent de terre de manière anarchiques. Cela crée des paysages magnifiques !

Comme j’ai déjà eu l’occasion de découvrir de tels paysages en Chine, à Yangshou, je n’avais pas particulièrement d’attentes sur Tam Coc. Et heureusement !

Ninh Binh, la ville VS Tam Coc, le village pour touristes

Je rejoins la petite ville de Ninh Binh en mini van depuis Hanoi. Cela me prendra environ 3h.

Mon arrivée à Ninh Binh

Dans le van, uniquement des touristes bien sur et surtout un groupe qui fait une excursion à la journée je ne sais pas trop où. Au bout de 3h, le van s’arrête et nous fait descendre (quelques autres personnes ne font pas partie de l’excursion). Nous sommes sur une route passante mais rien à l’horizon. On nous annonce que la ville principale Ninh Binh est à 5km. La porte du van se referme et il s’en va.

Je reste perplexe comme toutes les autres personnes. On nous a vendu un stop à la station des bus de Ninh Binh, pas au milieu de nulle part ! Et déjà les moto taxi et les taxis nous harcèlent pour rejoindre la ville. Nous tentons une négociation mais rien n’y fait. Tant pis, on prend nos sacs et on commence à marcher en direction de la ville. A quelques mètres, un autre taxi nous arrête. Il accepte de nous conduire à Tam Coc en utilisant le taxi-meter. C’est toujours mieux que rien…

Mon arrivée à Tam Coc, considéré comme la Baie d’Halong terrestre

Nous traversons donc Ninh Binh, une ville sans trop d’intérêt. Une ville tout ce qu’il y a de plus vietnamien. Nous arrivons dans le « centre-ville » de Tam Coc. Entendre la grand-place. C’est là où tous les touristes sont lâchés depuis les mini-van mais surtout les nombreux bus des tours à la journée. C’est aussi dans cette rue de quelques centaines de mètres que s’enchainent les restaurants aux cartes identiques, tous «recommandés par le routard ». Enfin, c’est également depuis cette place que se tient la plus grande arnaque à touristes du coin : un tour en barque avec une rameuse qui rame avec les pieds à un prix exorbitant !

Il n’y a pas à dire, nous venons bien d’atterrir dans l’une des zones les plus touristiques du coin. Nous trouvons rapidement un hôtel avec une chambre quelconque mais pas très nette à un prix exorbitant lui aussi. Cela suffira pour les 2 nuits à passer ici.

Visiter les alentours de Tam Coc en vélo et faire une petite montée de pic karstiques.

Concrètement à Tam Coc, il n’y a rien à faire de spécial. Seul le balai des bus à touristes rythment la journée des locaux et des restaurants. A partir de 17h, c’est le calme plat et la vie reprend son cours comme un village tranquille. En effet, les touristes découvrent souvent Tam Coc à travers une excursion à la journée depuis Hanoi. Rares sont ceux qui restent pour passer la nuit.

rizières et pics karstiques Tam Coc Vietnam

Après une courte nuit dans cette chambre un peu glauque, c’est en vélo que je décide de parcourir les environs. En effet, de nombreux chemins circulent entre les rizières, les pics karstiques et les rivières.

Direction le Mont Mua !

1ère arrêt au Mont Mua. Il s’agit d’une petite grimpette en haut d’un pic karstique, en haut duquel on a une vue plongeante sur les environs, mais aussi sur la rivière et le coucher de soleil. Le chemin est assez facile à suivre même si on vous recommande de louer des VTT plutôt que des vélos de ville. La grimpette me prend un certain temps (hé non, je n’aime toujours pas ça) mais la vue tout en haut est superbe.

Grimper le mont Mua Tam Coc Vietnam
Mont Mua Tam Coc Vietnam

Le soleil se reflète sur la rivière en contre bas. Elle coule elle-même entre les pics karstiques. De temps en temps on aperçoit des barques avec leurs rameuses. Le paysage est top ! Je décide de profiter de la vue et du soleil pendant de longs instants. Ici, uniquement des touristes qui viennent gravir le pic et profiter des paysages. Tout parait calme et reposant. On est très loin de l’ambiance de Tam Coc et sa valse de bus.

Vue depuis le Mont mua Tam Coc Vietnam

Tout en haut du pic se trouve un dragon doré qui domaine toute la vallée. Il est possible de grimper juste à coté mais le chemin n’est pas balisé. Je préfère l’observer de la plateforme, c’est tout aussi beau.

Balade au coucher de soleil dans la Baie d’Halong terrestre

La descente est beaucoup plus facile et rapide que la montée. J’enfourche à nouveau mon vélo pour une petite balade à travers les rizières. En cette fin de journée, les locaux rentrent les oies et les canards ainsi que les buffles et autres moutons. Une véritable ménagerie sur les berges des rizières.

Coucher de soleil sur les rizières Tam Coc Vietnam

Le soleil ne tarde pas à descendre tranquillement entre les pics karstiques. C’est mon moment préféré, lorsqu’il devient orange et plonge tranquillement derrière les formations rocheuses.

Je termine la journée dans l’un des nombreux restaurants à touristes de la rue principale de Tam Coc. Un repas relativement fade mais pas cher.

Tam Coc : originalité sur terre et sur l’eau…

Pour mon 2ème jour à Tam Coc, je ne lâche pas mon nouveau compagnon de route (mon vélo pour ceux qui ne suivent pas). Direction une pagode à 5km de la ville, Bich Dong. Malgré une petite pluie qui commence à tomber, je décide d’y aller. En général la pluie ne dure pas bien longtemps dans ce pays ;).

La route est facile et relativement plate. J’arrive devant l’entrée de la pagode où un garde m’indique le parking pour mon vélo. Payant bien sûr ! Je décide donc de faire demi-tour et de le garer un peu plus loin, le long d’une barrière. Un coup de clé pour le cadenas et c’est parti !

La Pagode Bich Dong

L’entrée commence par un petit pont qui mène à une arche. Puis le chemin nous amène sur une petite place. Quelques temples sont là. Mais le plus intéressant est de monter les marches (beaucoup moins nombreuses que la veille, rassurez-vous) et de découvrir cette pagode pour le moins originale…

Entree Pagode Tam Coc Vietnam

En effet, les bouddhas et temples sont carrément dans la roche, dans des cavités naturelles ou creusées. C’est assez impressionnant. Cela confère au lieu une atmosphère différente de ce que j’ai déjà pu découvrir auparavant. Plusieurs niveaux de marches sont accessibles. Tout en haut, un petit temple avec un bouddha. Rien de très « funky », je préfère redescendre dans la grotte pour mieux cerner l’ambiance des lieux.

Pagode dans la roche Tam Coc Vietnam

Même si ce n’est pas une pagode extraordinaire, elle a le mérite de sortir du lot ! C’est donc une visite sympa à faire …

Un petit tour sur l’eau pour profiter de la Baie d’Halong terrestre

Je récupère mon vélo. Direction l’un des embarcadères sur la route (Ben Thuyen) pour une petite balade en barque de 2h. Les paysages sont identiques à ceux de Yangshuo en Chine. Des pics karstiques, des rivières et quelques terrains de culture. Ici, la grande différence c’est que les rameuses rament avec leurs pieds. Plutôt original, non?

Barque Tam Coc Vietnam

Après une petite négociation et quelques tentatives d’arnaques, j’embarque avec une rameuse au style particulier : survêtement, tongs, chaussettes et chapeau de paille. C’est parti pour 2h de balade aller-retour au milieu des paysages de rêves de Tam Coc.

Tam Coc Vietnam rameuse avec ses pieds

Le temps n’est pas au beau fixe ce qui donne un charme plus particulier aux paysages. Je profite tranquillement de la balade et de la beauté des lieux. Nous traversons même plusieurs grottes entièrement dans le noir. Heureusement, notre capitaine est équipée d’une lampe frontale.

Grotte bateau Tam Coc Vietnam

Après 2h sous un ciel gris et menaçant mais sans pluie, j’enfourche mon vélo à nouveau pour rentrer. Hey oui, les journées sont « light » à Tam Coc !

Mon avis sur Tam Coc, la Baie d’Halong terrestre

Venant de la Chine et ayant découvert les mêmes paysages dans la région de Yangshuo, j’avoue que je ne suis pas tombée sous le charme de Tam Coc. Très touristique, la région est pourtant sympa.

Si vous n’avez jamais vu de pics karstiques, alors cela peut être un bon avant goût avant la baie d’Halong. Mais en aucun cas, un incontournable au Vietnam !

Retrouvez tout mon parcours au Vietnam dans mon blog voyage :

5 (1 vote)

A propos de Elodie

Elodie

Je m’appelle Elodie et je suis l’auteure de ce blog voyage féminin. Véritable blonde connectée et passionnée d’architecture moderne, suivez-moi dans mes expériences et mes carnets de voyage sans oublier mes conseils et astuces pour voyager !

Dans la même catégorie

Cat Ba en 2 jours

Que faire sur l’île de Cat Ba ?

L'île de Cat Ba est une charmante petite île qu'on peut découvrir en 2 jours avant ou après une croisière dans la Baie d'Halong.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge