Accueil » Carnet de voyage » Australie » Visiter Sydney en 5 jours : dernier jour dans mon quartier préféré et l’assaut du Harbour Bridge

Visiter Sydney en 5 jours : dernier jour dans mon quartier préféré et l’assaut du Harbour Bridge

Aujourd’hui, direction l’un de mes quartiers préférés à Sydney : The Rocks. C’est finalement dans ce quartier que je passerai l’essentiel de mon temps à Sydney. A flaner le nez au vent avec toujours un oeil sur l’Opéra de Sydney mais aussi en prenant de la hauteur avec l’escalade du Harbour Bridge de Sydney. Je vous raconte tout ça dans ma dernière journée de visite de Sydney.

L’histoire du quartier The Rocks

Petite session Histoire pour mieux comprendre le quartier. The Rocks est le plus ancien quartier de Sydney. Il tire son nom des premiers bâtiments de l’époque qui ont été construits en pierre.

The Rocks quartier Sydney

A ses débuts, le quartier était habité par les marins (car très proche du port) et des filles de joie… Progressivement, ce sont les gangs qui sont venus prendre possession du quartier dans les années 1800. Peu recommandable à l’époque, la ville a voulu sauver le quartier à plusieurs reprises.

marché the Rocks Sydney

Plusieurs chantiers de réhabilitation ont été lancés, souvent arrêtées par les guerres mondiales. Ce sont finalement les habitants du quartier qui ont réussi à sauver les bâtiments les plus anciens qui ont été restaurés et conservés.

Le musée d’Art Contemporain de Sydney

Situé sur les quais de Sydney, le musée d’Art Contemporain fait partie des musées gratuits de la ville. Il s’agit d’un vaste immeuble de 4 étages qui mélange bâtiment ancien et entrée moderne de l’extérieur et de vastes salles à l’intérieur.

Entree musee art contemporain Sydney

Un service de consigne gratuite est disponible dès l’entrée, ainsi qu’un plan sommaire qui ne vous servira à rien.

J’ai suivi les expositions dans l’ordre, du 1er étage au 4ème étage. Des expositions temporaires engagés sur la puissance des médias et leurs influences sur certains courants de pensée ou d’autres installations originales, décalées, parfois incompréhensibles. Mais toutes différentes.

Musee d'art contemporain Sydney portes
Mains musee Sydney

Comme dans tous les musées, les explications sont sommaires et ne permettent pas toujours de bien comprendre les oeuvres, mais c’est surtout pour être surprise et me faire ma propre interprétation que je visite les musées.

J’avoue que j’ai préféré ce musée à celui que j’ai découvert dans le jardin botanique le 1er jour (voir mon article des premiers pas à Sydney). Celui-ci colle plus à ce que j’aime découvrir, avec tout de même une exposition très très décalée.

Musee exposition tete Sydney
installation musee Sydney

Au 4ème étage, un petit restaurant avec terrasse vous offrira une jolie sur les quais et bien évidemment l’Opéra de Sydney.

L’entrée du pylon pour rejoindre le Harbour Bridge

Pour rejoindre le Harbour Bridge et profiter de la balade pour rejoindre l’autre coté de la ville, il faudra trouver l’entrée du chemin. Elle se situe sur Argyle Street.

Pas facile à trouver la première fois, elles sont pourtant indiquées dans tous les panneaux de la ville. Pour ma part, j’ai pris le parti de longer le pont par le dessous, pour trouver l’entrée. Oui parfois, il faut savoir être logique !

Harbour Bridge Sydney et the Pylon

Quelques volées de marches plus tard et vous voilà sur le Harbour Bridge. J’ai déjà eu la chance de faire cette traversée (voir mon article sur le J2). Mais cette fois-ci, c’est le Pylon que je viens découvrir.

Il s’agit d’une tour qui soutient les arches du Harbour Bridge notamment. Pour 15AUD (non, ce n’est pas donné), vous avez la possibilité de grimper les quelques étages de marches pour profiter d’une vue à 360° sur Sydney. Une bonne alternative si vous n’avez pas la chance de tenter l’escalade du pont comme je vous le raconte plus bas…

A partir de 15AUD l’entrée.

Sydney vue depuis Pylon Harbour Bridge
Opera Sydney vu depuis Pylon

Le BridgeClim, à l’assaut du Harbour Bridge

Il y a des envies un peu folles dans la vie… Des expériences qu’on imagine, dont on rêve… puis finalement où l’on se dit que cela n’arrivera jamais… Que rêver c’est bien, mais il faut savoir transformer ses rêves en réalité… Et ce n’est pas toujours évident.

Lorsque j’ai prévu mon escapade à Sydney, je me suis autorisée à vivre tous mes rêves et bien plus encore. Alors, oui, j’ai découvert l’Opéra de Sydney sous toutes ses coutures. Je ne suis pas particulièrement fan de l’Opéra donc j’ai passé mon tour sur les concerts de musique classique. Mais pour le reste, tout y est !

J’avais également cette envie de prendre de la hauteur sur la ville et de grimper là où peut de gens vont. J’ai mis de coté les survols (en avion ou hélicoptère). Je pense qu’il doit y avoir mieux à survoler d’une ville. Surtout en Australie où les paysages sont magnifiques ! J’ai donc eu la chance d’escalader le Harbour Bridge et de réaliser l’expérience BridgeClimb ! Oui oui, de tout en bas, au niveau de la promenade (et même un peu en dessous pour être précise) jusqu’aux pieds des drapeaux qui dominent fièrement toute la ville.

Logo Bridge Climb Sydney

La découverte et la préparation pour l’ascension du Harbour Bridge.

Tout commence dans le hall de BridgeClimb. C’est le nom de l’attraction et de la société qiu exploite les petites grimpettes sur le pont. Après une vérification des tickets, c’est parti pour la pièce de briefing.

On débute par un questionnaire de santé à base de questions simples et surtout, il est impératif de signer la décharge. Pour faire simple, s’il m’arrive quelquechose, c’est de ma faute et la société ne peut pas être mise en cause. Pratique non ?

2ème salle ou chacun doit s’installer sur un rond jaune dessiné au sol. J’ai le sentiment d’être dans un secte, tous en cercle… En attendant patiemment que notre gourou (la personne qui nous prend en charge pour le briefing) nous donne notre uniforme.

Puis nous rejoignons les vestiaires pour enfiler cette jolie combinaison informe grise et bleue. Alors, ici aussi, comme pour le Jet Boat (voir mon article sur les bateaux de Sydney), on repassera sur le style et le look. Le plus important, c’est d’être “confortable”. C’est déjà ça de pris !

Comme dans les aéroports, nous passons ensuite au scanner pour être sur qu’on n’a rien oublier dans nos poches. Ici, interdiction d’enmmener quoi que ce soit, sauf les lunettes de soleil qui seront également attaché à la combinaison. Risque 0, sécurité maximum.

Puis vient le hall pour l’équipement “technique” : on nous remet vos baudriers pour l’ascension, ainsi qu’une polaire, un casque avec récepteur, une casquette, un mouchoir en tissu (propre évidemment). Le tout, solidement attaché soit au baudrier, soit à la combinaison, soit les 2 !

C’est donc fièrement équipée de tout que j’entame le petit parcours d’entrainement. Quelques marches à monter, une passerelle, quelques marches à descendre. Le principale est de comprendre comment avance la ligne de vie. Si vous faites de l’accro-branche, c’est exactement pareil. et comment descendre et monter les escaliers : toujours face aux marches, en se tenant des 2 cotés, une marche à la fois. Facile en fait !

A l’assaut du Harbour Bridge !

Nous passons sur la rampe de lancement. J’enclanche ma ligne de vie et je ferme la marche. J’avais lu sur le web que c’est plus sympa d’être en fin de groupe. Personne pour vous presser à avancer pendant l’ascension et surtout, moins de monde sur vos photos qui attend (et oui, maligne !).

Groupe Bridge Climb sur le Harbour BridgeGroupe Bridge Climb sur le Harbour Bridge
Groupe Bridge Climb drapeaux Harbour Bridge

Nous commençons par rejoindre une passerelle qui se situe juste en dessous de la route. De là, les bruits de circulation sont démultipliés. Le passage des centaines de voitures est impressionnant. Mais le plus incroyables sont les vibrations de toute la structure lorsque le train passe de l’autre coté. Pas sur que cela rassure tout mon groupe ! Nous profiterons pour faire quelques pauses pour admirer la vue sur l’Opéra de Sydney et en apprendre un peu plus sur l’histoire du Harbour Bridge. Un rythme cool et tranquille !

Après cette longue ligne droite sans difficulté, nous commençons à grimper dans les entrailles du pont : des passages étroits, des marches à enjamber et quelques marches plus tards, nous voilà au pied de la seule et unique “difficulté” du parcours.

Il s’agit de 4 étages de 25 marches très raides à grimper. Nous moutons un par un. Je m’élance en dernier et finalement, lorsqu’on se concentre sur ses pieds et sa montée, tout se passe très bien. Aucun accro, aucune difficultés pour ces 100 marches.

Le passage sur l’arche, un très grand moment !

Nous sommes alors au pied de l’arche supérieure du Harbour Bridge. La vue depuis ce point est juste sublime. Nous sommes juste au dessus du flux de voitures. C’est très impressionnant mais surtout bruyant. C’est également l’heure de la 1ère séance photo faite par notre guide.

Nous entamons alors l’ascension très tranquille de l’arche supérieurs du Harbour Bridge. La vue est à couper le souffle et je suis déjà sans voix devant les paysages qui s’offrent à moi. La ville toute entière est à mes pieds.

Bridge Climb Harbour Bridge

Nous ferons plusieurs arrêts “culturel” et historique avant de rejoindre le point ultime de notre ascension : les drapeaux du pont. Plusieurs points de vue pour la séance photo : avec l’Opéra House en fond et avec les drapeaux. Je reste de longues minutes sans voix, juste à admirer la vue à 360° sur Sydney. On peut même apercevoir tout au fond les Blue Moutains, un vaste parc naturel à 1H de route de Sydney.

Bridge Climb Sydney moi

C’est un beau mélange de sentiments qui jaillisent au fond de moi : la fierté d’avoir réussi cette ascension que j’imaginais beaucoup plus physique, l’accomplissement dans la réalisation d’un rêve, la joie de profiter de cet instant, l’émerveillement devant cette ville coup de coeur… Et beaucoup d’autres encore !

La descente sur terre avec la tête dans les étoiles…

Après avoir profité de ces beaux moments au sommet, c’est le début du coucher de soleil qui sonne pour moi l’heure de redescendre. Le chemin est identique à l’aller mais de l’autre coté du pont pour ne pas croiser les autres groupes. Même passages étroits, retour des escaliers raides qu’il faut descendre prudemment puis passage sous le pont. Je suis déjà de retour sur la terre ferme.

Après avoir rendu mon équipement sauf la casquette qui est offerte en souvenirs, je passe au stand photo pour récupérer quelques-uns de mes clichés ainsi que mon diplôme ! Et c’est dans une excitation immense et un bonheur infini que je regagne mon appartement.

J’évoquerai cette ascension toute la journée en me remémorant les vues splendides que j’ai pu découvrir et qui resteront gravées à jamais. Et ce mix de sentiments : bien-être, bonheur, excitation avec une pointe de satisfaction !

Expérience BridgeClimb à partir de 183AUD.

Mon avis sur cette journée dans le quartier de The Rocks à Sydney

The Rocks est définitivement mon quartier coup de coeur. Avec son style mélangeant ancien et moderne, ses petits cafés cosys mais aussi le Harbour Bridge,l’un des emblèmes de la ville, je suis tombée sous son charme. Je m’y sens bien, comme à la maison, avec ses petites rues en pente et sa vue à tomber sur l’Opéra House.

Place The Rocks Sydney

Bien évidemment, le clou du spectacle revient à cette ascension du Bridge Clim. Une expérience phénoménale qui me laissera un souvenir magique de Sydney. Certainement, l’un de mes plus gros kiffs en voyage…

Pour finir, retrouvez mon carnet de voyage à Sydney ainsi que le détail de mes visites sur mon blog voyage :

Note: j’ai découvert l’ascension du pont sur une invitation de Bridge Climb Sydney. Je n’en reste pas moins libre de tous mes récits, avis et commentaires qui sont le reflet de ma propre expérience et appréciation.

Noter cette article

A propos de Elodie

Elodie
Je m'appelle Elodie et je suis l'auteure de ce blog voyage féminin. Véritable blonde connectée et passionnée d'architecture moderne, suivez-moi dans mes expériences et mes carnets de voyage sans oublier mes conseils et astuces pour voyager !

Dans la même catégorie

Sydney Opera House

Visiter Sydney en 5 jours : jour 2, l’Opéra de Sydney, un coup de coeur

Il y a des rencontres qui se font désirées... Et lorsque le moment magique arrive, le rêve se réalise. C'est exactement ce que j'ai ressenti lorsque j'ai enfin vu l'Opéra de Sydney. Je vous raconte cette première rencontre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge