Accueil » Carnet de voyage » Cambodge » Découvrir la région du Mondulkiri et Sen Monorom

Découvrir la région du Mondulkiri et Sen Monorom

Lors de mon voyage au Cambodge, j’ai souhaité prendre un peu de recul par rapport à toutes les horreurs que j’ai pu découvrir dans les musées de Phnom Penh. Me voilà donc dans la campagne cambodgienne : direction la région du Mondulkiri, sur la route de Sen Monorom. Prêt pour une session Cambodge authentique ?

Que faire à Sen Monorom ?

La ville en elle-même ne présente que peu ou pas d’intérêt. Il s’agit d’une ville moyenne du Cambodge avec son marché et ses locaux. Mais le plus intéressant pour moi reste de visiter les environs de Sen Monorom. Je loue un scooter pour 2 jours, et c’est parti !

route scooter Sen Monorom Mondulkiri
scooter piste rouge Sen Monorom Mondulkiri

La cascade Sen Monorom

Je commence par la cascade de Sen Monorom, à 5 min de la ville. Elle est bien indiquée et il n’est pas difficile de s’y retrouver, même si les pistes cambodgienne en scooter, cela fait toujours son petit effet !

Cascade Sen Monorom Mondulkiri
Elo cascade Sen Monorom Mondulkiri

Vous y arriverez par le haut où elle est déjà impressionnante. Mais elle prend toute sa splendeur lorsqu’on descend dans le bassin pour la voir d’en bas ! Je n’y ai mis que les pieds pendant quelques minutes car l’eau est assez froide ! Avis aux plus téméraires…

Dans tous les cas, l’endroit est désert donc idyllique pour y passer un petit moment, assise sur les rochers avec vue sur l’eau qui dégringole non stop, à l’ombre des grands arbres. Un véritable petit paradis pour se ressourcer. Le petit plus : c’est totalement gratuit !

La cascade Busa

Située à 30km de Sen Monorom, la cascade Busa est l’une des attractions phare de la région. Pour s’y rendre, la route est relativement calme, avec peu de circulation. C’est plus les champs de café et de poivre qui m’ont tenu compagnie. Globalement, la circulation en scooter est assez facile dans le Mondulkiri car les locaux sont habitués à voir des touristes sur des scooters et font relativement attention.

champs de poivre Sen Monorom Mondulkiri
poivre Sen Monorom Mondulkiri

L’accès à la cascade est payant : 2,50$ par personne. Plus le parking pour le scooter : 1000Khr.

Je rejoins les nombreuses familles de locaux venus passer un agréable moment au pied de la cascade. Elle est en faite en 2 parties : la partie haute qu’il est possible de rejoindre par le haut du parking, et la partie basse où il est possible de descendre. Les chemins ne sont pas balisés et plutôt hasardeux avec des panneaux qui vous préviennent : c’est à vos risques et périls…

cascade large Sen Monorom Mondulkiri
Elo grande cascade Sen Monorom Mondulkiri

Le principal chemin d’accès depuis le parking menant au plateau intermédiaire, au milieu de ces 2 parties. C’est là que je décide de m’installer pour profiter des lieux.

niveau 1 cascade Sen Monorom Mondulkiri

L’eau est encore fraîche pour se baigner mais cela ne m’empêche pas de prendre un paquet de jolies photos, de profiter du beau temps et de la vue !

C’est en repartant que je fais un petit crochet par le fond du parking et que je franchis la porte de sortie du parcours d’accrobranche pour m’approcher au plus près du haut de la cascade : quel spectacle ! Je suis subjugée par la puissance de l’eau mais aussi la vue à pic sur les rochers. C’est tout simplement magique !

eau cascade Sen Monorom Mondulkiri

J’avoue que j’ai préféré la 1ère cascade avec son ambiance plus intime et moins touristique que la 2ème avec les familles de locaux qui ne respectent rien…

Finir la journée sur les view points gratuits autour de Sen Monorom

Direction les points de vue gratuits de Sen Monorom pour voir le soleil décliner tranquillement. C’est sur la colline Hill Top (oui, ils ont choisi un nom raccord !) d’un coté puis de l’autre de la pagode que j’en prendrai plein les yeux !

point de vue foret Sen Monorom Mondulkiri

elo point de vue Sen Monorom Mondulkiri
point de vue Sen Monorom Mondulkiri

Mais c’est sans conteste le Sea Forest qui aura toutes mes faveurs avec sa vue à 360° sur les forêts de la région, les collines et la ville. Bien que j’y ai croisé quelques personnes, l’ambiance est très calme en cette fin de journée. De nombreux couples de locaux viennent y passer un moment romantique…

Passer une journée dans un centre de protection des éléphants

C’est THE activité à découvrir lorsqu’on arrive dans le Mondulkiri. Connu et reconnu pour ses camps d’éléphants, j’ai surtout cherché un centre de protection de ces gros nounours plutôt qu’une exploitation touristique… Je pensais avoir trouvé… puis finalement, il se révèle que tous les centres sont les mêmes… Je vous raconte mon expérience.

elephant approche Sen Monorom Mondulkiri

J’ai choisi de vivre l’expérience avec Mondulkiri Sanctuary, qui est en partenariat avec mon hôtel (j’aurais du me méfier…).

Ce qu’on vous promet VS la réalité de l’expérience

Sur la papier, le centre est en fait un sanctuaire et un projet de soutien et de maintien de la nature : forêts, vie sauvage, faune et flore. Reconnu et validé par l’état, il doit accompagner notamment les locaux et les aider dans leur agriculture tout en s’occupant de vieux éléphants sorties des tours touristiques.

Le déroulement de la journée : pick-up à l’hôtel vers 8h30 en van qui nous dépose en haut d’une colline qu’il faut descendre puis remonter pour partir à la recherche des éléphants. Nous sommes un groupe de 10 plus un guide anglophone très jeune. Il nous explique les principes du centre (même discours que sur le papier). Nous passerons facilement 2H à marcher et à faire des pauses à l’ombre des bananiers.

balade colline Sen Monorom Mondulkiri
paysage Sen Monorom Mondulkiri

 

prairie Sen Monorom Mondulkiri
chemin colline Sen Monorom Mondulkiri

Nous rejoignons enfin la plaine où nous pouvons apercevoir les éléphants de loin. Ils ont l’air paisible et surtout, ne pas être intéressés par nous. Nous nous installons à l’ombre d’un grand arbre où des mahouts (desguides et  soigneurs d’éléphants) dorment tranquillement.

elephant Sen Monorom Mondulkiri
arrivee elephants Sen Monorom Mondulkiri

C’est alors que 2 des éléphants remontent tranquillement la colline pour venir à notre rencontre. J’avoue que le moment est juste figé dans le temps. Des pachydermes si immenses, si imposants qui s’approchent de nous (nous sommes tous assis par terre). Une véritable force de la nature qui pourrait nous écraser en un rien de temps. Et pourtant, ils restent juste en face de nous, ils attendent tranquillement les bananes que nous avons pour eux. C’est l’heure du repas pour les éléphants ! Nous avons tous un petit stock à donner aux trompes gourmandes des éléphants. En moins de 15 min, tout a disparu mais ils cherchent toujours à attraper quelquechose les coquins.

elephant de pres Sen Monorom Mondulkiri
tete elephant Sen Monorom Mondulkiri

Nous continuons de les observer pendant de longues minutes. J’avoue que j’ai complètement perdu le fil de l’histoire du guide. J’ai préféré me mettre dans ma bulle avec les éléphants et profiter de cet instant si exceptionnel.

elephants mangent Sen Monorom Mondulkiri

Notre repas, là où tout bascule

La journée aurait très bien pu s’arrêter là finalement. Une belle rencontre, de longs instants à observer les éléphants dans leur milieu naturel … Et un sentiment de joie d’avoir pu vivre ce moment…

Mais non, la journée continue et elle bascule du coté obscur de la force…

centre Sen Monorom Mondulkiri
repas Sen Monorom Mondulkiri

Nous rejoignons maintenant le camp de la réserve pour notre repas. Il est quelconque et sans intérêt. Les éléphants ne sont pas avec nous. Nous ne savons pas trop où ils sont. En revanche, c’est le comité d’accueil local qui prend la relève : un singe très gourmand qui s’intéressera à tout ce qu’il pourra trouver dans nos assiettes, plats, poubelles et sacs, sans oublier 3 adorables chatons qui ne cesseront de nous faire des calins…

C’est alors l’heure du bain pour nous et pour les éléphants.

Notre guide nous emmène d’abord au bord d’une petite cascade pour 1h30 de détente et repos. Finalement, l’eau est trop froide pour moi et j’en profite pour faire connaissance avec les autres membres de mon groupe.

Nous avons tous apprécié la rencontre avec les éléphants le matin mais le temps parait maintenant long, surtout que nous ne les avons pas vu depuis des heures…

Enfin, on nous amène au bain des éléphants … Et là, c’est le drame !

bain elephant Sen Monorom Mondulkiri
bain elephants Sen Monorom Mondulkiri

Les 3 éléphants sont déjà dans l’eau, totalement immobiles. Sans aucune interaction entre eux ou avec l’eau. ils ne s’amusent pas, ne s’arrosent pas… Ils attendent.

Moment génant et pénible pour notre groupe. Finalement, nous nous décidons à entrer dans l’eau et à “laver” les éléphants. Mais j’ai toujours cette sensation d’être retombée dans un tour pour touristes avec activités obligatoires.

EN 15 min, c’est fini. Les éléphants s’en vont une nouvelle fois et nous sortons de l’eau. 30 min plus tard, le van revient nous chercher à la sortie du camp et nous rentrons à l’hôtel. C’est sur cette note très très décevante que se termine notre journée avec les éléphants du Mondulkiri.

Mon avis sur cette expérience dans le Mondulkiri Sanctuary

Je pensais avoir trouvé un centre de protection différent. Un centre où les éléphants ne sont pas des bêtes de foire. Tout se passait bien jusqu’au moment du déjeuner. L’après-midi est tout simplement de trop et sans intérêts. Voir des éléphants aussi peu heureux dans l’eau m’a vraiment miné le moral.

elephants de loin Sen Monorom Mondulkiri

J’aurais vraiment préféré ne passer qu’½ journée avec les éléphants dans la plaine, à les nourrir et les observer, sans les embêter à prendre un bain… Verdict : non validé.

Où dormir à Sen Monorom ?

Plusieurs choix s’offrent à vous en ce qui concerne les hébergements à Sen Monorom. Soit vous décidez de rester dans le centre-ville dans des hôtels plus ou moins bons marchés mais souvent sans charme. Soit vous optez pour un logement plus typique mais un peu excentré.

Quitte à être sur place, j’ai pirs la 2ème option : cabane en bois sur pilotis dans un immense parc, avec vue sur les collines : me voici au Nature Lodge.

Situé à 2km du centre-ville, un pick up gratuit est organisé à votre arrivée. Ensuite, il faudra jongler entre les moto-taxis et les mini-van pour aller et venir au Nature Lodge. Il est possible de rejoindre la ville à pied mais les chemins de terre ne sont pas bien éclairés la nuit.

Ma chambre, mon bungalow

J’arrive donc dans un bungalow en hauteur, sur pilotis, posés au coeur d’un immense parc, avec quelques autres bungalows. Au milieu de tout ca, gambadent des chevaux ou des vaches en toute liberté.

Elo bungalow Hotel Sen Monorom Mondulkiri

Le mobilier comme la décoration sont sommaires mais le grand lit possède une moustiquaire et une salle de bain avec de l’eau chaude par moment. Ce n’est pas le grand luxe mais cela colle complètement à l’ambiance des lieux !

bungalows dans le parc Hotel Sen Monorom Mondulkiri
chambre Sen Monorom Mondulkiri

Le petit plus : une petite terrasse couverte avec hamac pour en profiter un maximum.

Certains bungalows sont plus proches du restaurant, d’autres à l’opposé. Tout dépend de ce que vous recherchez. Dans tous les cas, des dalles en béton permettent de retrouver son chez soi lorsque la nuit tombe !

chemin trace Hotel Sen Monorom Mondulkiri
Hotel Sen Monorom Mondulkiri Chevaux

Le restaurant-bar

C’est le lieu de vie principal du Nature Lodge. Ouvert de 7h à 21h, c’est ici qu’on peut prendre le petit-déjeuner mais aussi tous les autres repas, que ce soit des en-cas ou des plats cambodgiens et même européens.

petit dejeuner Sen Monorom Mondulkiri

restaurant Hotel Sen Monorom Mondulkiri
Elo hamac Sen Monorom Mondulkiri

Même si la qualité laisse à désirer par rapport aux prix, beaucoup plus élevés qu’en ville, c’est toujours sympa de pouvoir diner dans son hébergement, sans devoir ressortir dans le centre-ville.

Souvent animé, c’est le seul endroit où il y a du wifi gratuit qui fonctionne plutôt bien ainsi qu’un billard.

Comment rejoindre Sen Monorom depuis Phnom Penh ?

Comme souvent au Cambodge, il existe plusieurs choix pour passer d’une ville à une autre. En partant de Phnom Penh, j’ai eu 2 possibilités pour rejoindre Sen Monorom sur la journée.

Le bus de la compagne Sorya Transport qui part à 8H30 pour 9h de trajet à 9$ environ.
un mini-van de Virak-Buntham Express ou Kim Seng Expression qui partent vers 7H30 ou 13H30 pour 6h de trajet, à 13$ environ.

Mon avis sur ces quelques jours à Sem Monorom

Très différente de mes découvertes macabres de Phnom Penh, la région de Sen Monorom m’a totalement conquise avec sa nature omniprésente, ses paysages à couper le souffle et la simplicité de visiter tous les lieux en scooter. C’est une autre belle facette du Cambodge à découvrir sans plus tarder !

Elo enfant Sen Monorom Mondulkiri

Retrouvez toute mon aventure au Cambodge dans mon blog voyage :

Note: j’ai découvert l’hôtel sur une invitation du Nature Lodge. Je n’en reste pas moins libre de tous mes récits, avis et commentaires qui sont le reflet de ma propre expérience et appréciation.

5 (1 vote)

A propos de Elodie

Elodie

Je m’appelle Elodie et je suis l’auteure de ce blog voyage féminin. Véritable blonde connectée et passionnée d’architecture moderne, suivez-moi dans mes expériences et mes carnets de voyage sans oublier mes conseils et astuces pour voyager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge